< Retour au blog

Creative Belgium Awards : les favoris du jury #3

La grand-messe des créatifs en Belgique ? C’est toujours les Creative Belgium Awards ! En tant que partenaire, nous avons sélectionné pour vous les lauréats les plus marquants et nous avons soumis le jury à un barrage de questions. Aujourd’hui, nous nous intéressons à ‘Ice Skating’ d’IKEA, vu à travers l’objectif de Filip Vangeffelen, membre du jury et Executive Producer chez Wenneker.be. 

Le spot publicitaire de DDB a remporté le Grand Prix en Film. À vos yeux, pourquoi ce case méritait-il de gagner ? 

Filip Vangeffelen : « D’emblée, il a été clair que tous les membres du jury tenaient cette campagne en haute estime. Le spot est amené à un niveau international grâce au fait que toutes les différentes composantes en strates sont bien calibrées et se renforcent mutuellement. Le spot part d’une idée simple, mais puissante, transposée en un récit nostalgique par un brillant travail de régie et de DOP (director of photography, soit chef opérateur, ndlr.). L’histoire est en outre reconnaissable pour tous de par sa dimension émotionnelle. La musique, parfaitement choisie, vient parfaire le tout. On obtient ainsi un point de départ et une accroche parfaite pour communiquer les prix d’un duo de meubles de façon très modeste, mais efficace. C’est cette modestie qui a fait que ma sympathie pour la marque s’est accrue. Je pense que le consommateur ressent ça de la même façon. »

Filip Vageffelen

Avez-vous discerné une tendance marquante parmi les lauréats et nominés cette année ?

« J’ai été frappé par le fait qu’une bonne idée ne suffit plus pour réaliser un gros score, malgré le fait qu’en début d’évaluation on avait clairement demandé au jury de donner une chance aux bonne idées aussi, même si l’exécution laisserait quelque peu à désirer. Cependant, en tant que membre du jury pour Craft & Film, il est de toute manière difficile d’ignorer le manque de production value. Il est donc devenu clair que l’exécution réfléchie d’une idée recevait plus d’attention que l’idée même. Cela cadre aussi parfaitement dans la culture de l’image qui nous entoure : de nos jours, les téléspectateurs sont vraiment gâtés avec moultes séries, films et campagnes internationales de grande qualité. Dans la publicité belge, on s’attend dès lors à retrouver cette même qualité. » 

Le spot est plutôt classique, mais très filmique et poétique. Selon vous, comment les spots publicitaires évolueront-ils demain ?  

« Je pense que la publicité embrassera à nouveau l’idiome spécifique qu’est le film. Un film peut être un média très puissant si l’on parvient à se servir de l’âme du récit en guise d’’élément supplémentaire pour faire passer une idée, un message ou un sentiment. La création d’un film est devenue un processus hautement démocratique. Aujourd’hui, le coût des matériaux est minime, ce qui fait que le média est de plus en plus accessible aux créateurs. Attention, ça veut aussi dire que tous les films ne sont pas d’un même niveau de qualité. Un bon film permet cependant de tout vendre ! Bref, à l’avenir la qualité et le métier feront que, dans le brouhaha des innombrables stimuli audiovisuels qui nous parviennent chaque jour, la propre production sortira du lot. »

Découvrez l’article précédent dans cette série.

Share this on