< Retour au blog

À bas le mauvais ciblage : l'importance de données solides

Lorsqu’il s’agit de toucher la bonne cible, un annonceur avisé ne fait pas que suivre son instinct. Aujourd’hui, la data joue un rôle clé dans les campagnes. Cela se voit aux chiffres, car en 2019 nous avons pu relever deux fois autant de campagnes reposant sur de la data DPG Media. La qualité de cette data ? Il vaut mieux ne pas la perdre de vue. Laissez-nous vous expliquer pourquoi

Renovate to innovate

Le succès du marketing piloté par les données réside dans une bonne base. La fusion de MEDIALAAN et de Persgroep Publishing apporte bon nombre d’avantages, aussi en matière de données. Grâce à l’unification, nous avons accès, chez DPG Media, à pas moins de 2.5 millions de comptes actifs uniques. Lorsqu’on sait que nous sommes en mesure de pister quelque 68 % des Flamands âgés entre 15 et 45 ans et de détecter 70 % du comportement de lecture et de vision, on peut parler d’une base de données gigantesque. 

Une base de données gigantesque, c’est le top ! Seulement, sa qualité doit aussi être bonne. Voilà pourquoi nous avons fait de 2019 l’année de la rénovation, et pris le temps de rassembler toutes ces données, de les nettoyer et de les structurer sur une même plateforme. Pensez dans ce contexte au dédoublement d’utilisateurs, à l’attribution d’appellatifs corrects, la mise à jours des adresses, la normalisation des données, et cetera. Si on ne le fait pas, on court le risque de prendre des décisions sur base de données erronées. Et les décisions erronées entraînent de gros coûts. La qualité de votre data peut donc faire une grande différence, tant pour la satisfaction client que pour votre chiffre d’affaires.

« Avec, à l’horizon, un environnement sans cookies, ce type de données de compte ne fait que prendre de l’importance. En renforçant la data first-party, nous sommes en mesure de garantir que nous interpelons les bons utilisateurs. »

Thomas Westerlinck Senior Business Development Specialist Digital chez DPG Media

Les avantages d’une data de qualité

En entretenant bien votre base de données, non seulement vous évitez des problèmes, mais en plus vous pouvez en tirer toutes sortes d’autres bénéfices. Grâce aux travaux de rénovation des données, nous sommes capables d’identifier des utilisateurs uniques toutes marques DPG Media et appareils confondus. Cela permet de dégager beaucoup de nouveaux insights, par exemple au sujet de la localisation des utilisateurs. De nos jours, le smartphone nous suit partout, ce qui fait qu’on peut déduire beaucoup de ce que renferment les géodonnées. Maintenant que nous pouvons détecter l’utilisateur unique sur tous les appareils, nous transposons aussi ces enseignements vers le desktop, le laptop et la tablette.

La qualité des données détermine aussi à quel point on connaît bien son utilisateur. Ce n’est pas parce qu’on regarde souvent des vidéos sur les voitures qu’on est à la recherche d’un nouveau véhicule. Pourtant, d’autres plateformes l’interprètent souvent ainsi. L’avantage de faire de la publicité chez DPG Media ? Nous tirons une foule d’enseignements du comportement des utilisateurs, justement parce que nous créons et gérons des contenus propres. Et ce, contrairement à d’autres plateformes, qui se voient forcées de déduire beaucoup d’information de contenus générés par les utilisateurs, ce qui fait qu’elles sont moins proches de ces derniers.

Testresultaten van Nielsen

Une étude Nielsen a révélé qu’en moyenne, notre data socio-démo est exacte à jusqu’à 84 % (comparé à 59 % chez YouTube). Nous en sommes fiers et cela fait de nous un partenaire data solide et fiable à côté des géants internationaux de la data.

De la data de qualité ? Des segments spécifiques !

Nous l’avons déjà dit : grâce à une collecte de données optimale, nous apprenons à toujours mieux connaître les utilisateurs. Ce qui permet alors d’identifier des segments plus spécifiques. Les festivaliers en délire présents à Tomorrowland 2020 ? Check ! Eux aussi, nous savons où les trouver. 

Qu’il s’agisse de publicité ou de data, si l’on veut innover, il faut s’y prendre à temps. Nous sommes en train de plancher sur une nouvelle plateforme ou un nouveau produit, tel que VTM GO ? Alors, dès la phase de développement du produit nous analysons ses opportunités au niveau publicitaire. Advertising by design, donc. L’an dernier, nous avons cependant aussi planché sur data by design au sein de l’organisation tout entière. L’équipe data dédiée dispose de l’expertise nécessaire et est impliquée dès les premiers balbutiements. Et comment que ces efforts paient ! Ainsi, avec l’aide de l’intelligence artificielle, nous sommes en mesure de tirer un tas de données de nos articles : de têtes connues à des noms de lieu, de Koen Wauters au stade Roi Baudouin, par exemple. Question de démontrer que la data et le contenu peuvent parfaitement aller de pair.

 

Thomas Westerlinck : « Lorsqu’on publie plus de 600 articles par jour et 35.000 vidéos par an, l’intelligence artificielle devient énormément importante. Grâce à la puissance de l’IA, nous pouvons rapidement et correctement identifier notre contenu jusque dans les moindres détails. De plus, le tracking nous permet de savoir qui consulte régulièrement le même contenu. Tout cela influe positivement sur le niveau de détail des segments que nous sommes en mesure de proposer. »

Au total, la nouvelle approche data de DPG Media a permis de créer plus de 200 nouveaux segments dans notre carte des tarifs. Une fameuse augmentation par rapport aux 20 segments qui s’y trouvaient jadis. Il vous faut encore plus de détail ? Même des segments entièrement conçus sur mesure sont envisageables. Consultez la carte des tarifs la plus récente ici.

Envie de découvrir les possibilités pour votre campagne ? Contactez nos experts en ventes numériques, sans aucun engagement de votre part, et nous nous ferons un plaisir de vous aiguiller.

Share this on