< Retour au blog

Radio 3.0: de la radio en direct autour d'une table de cuisine en suisse

Du 14 au 25 mai, Sven Ornelis et Anke Buckinx  se sont rendus à l’étranger pour Radio Zonder Grenzen. À l’occasion de cette émission matinale sur Joe, ils ont réuni des Belges avec des proches et des amis qu’ils avaient perdus de vue à cause de l’éloignement. En soi, ça n’a rien de très spécial, nous direz-vous. Jusqu’à ce qu’on rétorque que tout le matériel radio était contenu dans une seule valisette. Mieux encore, ils ont opéré les consoles de leur studio de radio chez MEDIALAAN à distance. 

Pour raconter de belles histoires, il faut les bons moyens. Cependant, que faire si ceux-ci n’existent pas ? Ben… alors il suffit de les inventer, non ? C’est ce qu’a pensé l’équipe technique de Sven & Anke quand elle a appris que les présentateurs souhaitaient faire de la radio en direct à l’étranger. Pour l’émission Radio Zonder Grenzen (Radio sans frontières), Sven & Anke se sont mis à la recherche d’auditeurs ayant de la famille ou des amis à l’étranger qu’ils n’avaient plus vus depuis belle lurette. Le but était de leur rendre visite le lendemain déjà, ce qui a engendré des retrouvailles émotionnelles et permis de faire de la radio poignante. En deux semaines, le duo de présentateurs s’est rendu dans cinq pays différents : le Portugal, le Danemark, la Suisse, l’Espagne et même le Canada ont passé la revue. 

Radio Sans Frontières

Un mélange unique de techniques

Comment cela se goupille-t-il habituellement, faire de la radio sur site ? En fait, on a besoin d’une version miniature de son grand studio de radio : une table de mixage, des appareils périphériques, une ampli… Tout cela nécessite beaucoup de transport. La transposition de la base de données des morceaux et des jingles aussi coûte toutefois beaucoup de temps et de peine. 

Pour pallier à ce problème, l’équipe technique a imaginé une solution intelligente. Elle a réuni différentes techniques pour en faire un tout unique. Du coup, les présentateurs n’avaient besoin que de leurs microphones, d’un mélangeur et d’une sorte de commande à distance leur permettant de piloter le studio à Vilvorde. Ainsi, la qualité des disques et des jingles restait hors classe. Cette façon de procéder avait pour avantage supplémentaire qu’elle utilise peu de données. Les possibilités d’avenir sont donc innombrables : en principe, tant qu’on parvient à se connecter au réseau 4G, on peut même faire de la radio au pôle Nord. Ou comme le dit Sven Ornelis : « Nous avons plongé dans une nouvelle ère. Donnez d’ores et déjà libre cours à votre imagination ; tout est possible ! »

Auteur

Share this on