< Retour au blog

TOPradio à partir du 2eme septembre en régie chez DPG Media

« J’ai déjà rencontré quelques personnes de DPG Media et je suis impressionné par la passion et le savoir », s’enthousiasme le directeur de TOPradio, Bruno Heyndrickx, lorsque nous l’avons au téléphone. Il y a de quoi sauter de joie, car à partir du 2eme septembre TOPradio rejoindra les marques en régie chez DPG Media. Comment cette collaboration s’est-elle mise en place ? Lisez donc et vous le saurez.

Complémentaire avec Qmusic et Joe

Qmusic

Commençons par un peu d’histoire. De 1998 à 2003, la station radio avait déjà collaboré avec la VMMa de l’époque, dans les domaines de la production, de la distribution et de la publicité. L’an dernier, les deux parties ont exprimé un intérêt de collaboration renouvelé.  Steve Van den Audenaerde, Manager Business Development Radio chez DPG Media : « C’est une chaîne avec un public spécifique de jeunes adultes. Leur dada, c’est vraiment la nouvelle musique up-tempo et les auditeurs aiment les marques et l’innovation. Cette cible commercialement intéressante de ‘spenders’ vient renforcer notre offre. Nous sommes dès lors heureux qu’à partir du mois de septembre nous pourrons lancer sur le marché un premier package autour de TOPradio. » TOPradio est complémentaire avec Qmusic et Joe et ouvrira ainsi encore plus de possibilités commerciales aux annonceurs. Bruno Heyndrickx : « Il nous est agréable de travailler avec un partenaire flamand qui soit proche de notre cœur de cible. »

Steve et Bruno ne sont pas des étrangers l’un pour l’autre ; they go way back. Dans les années ’90, Steve a en effet aussi été à l’origine de TOPradio. « Ce fut Steve qui nous a conseillé de changer de nom et de nous focaliser sur un public cible spécifique », se souvient Bruno.

Les jeunes qui quittent le nid et les ‘early adopters’

Quel type de gens vise-t-on chez TOPradio ? Aujourd’hui, le cœur de cible comprend les jeunes qui quittent le nid familial et les jeunes ménages, mais ça n’a pas toujours été le cas. « Ce n’est pas le TOPradio d’il y a 20 ans », dit Steve. « La cible a évolué avec son audience et s’est élargie. Étant fortement axée sur la cible des 18-34/44, elle est la radio la plus sélective sur ces cibles en Flandre, selon les chiffres CIM annuels. Nous aussi avons mené l’enquête sur la chaîne. Il en ressort que leur cible est constituée d’innovateurs et de premiers utilisateurs. Un profil intéressant pour les annonceurs et les nouvelles marques. »

Qu’a encore révélé cette étude ? Les auditeurs :

  • habitent en grande partie dans des environnements urbains ;
  • font partie de la classe moyenne et ont un budget de dépenses respectable ;
  • sont intéressés par la technologie, les voitures, les vêtements de marque et les jeux vidéo ;
  • ont des opinions fermes qu’ils aiment partager.

Une musique que vous n’entendez nulle part ailleurs

TOPradio

Cette attitude aventureuse s’entend aussi dans la musique que joue TOPradio. On ne vous y rabat pas les oreilles avec les mêmes ‘tubes’ que sur toutes les autres chaînes. Au contraire, on y découvre beaucoup de nouvelles musiques. Bruno Heyndrickx : «Nous optons toujours pour des choses que l’on n’entend pas encore ailleurs. Des  DJ calés en la matière – des gens, aussi, dotés d’une vaste culture musicale – nous disent parfois que nous sommes la seule radio pour laquelle il leur arrive encore de devoir faire appel à Shazam. »

Quels sont donc ces genres ? Heyndrickx : « Nous jouons ce qui vit. Au fil des ans, la musique a en effet évolué au gré des tendances et des genres dominants. Nous avons démarré vers la fin de la période disco ; ensuite sont venus le new wave, le beat, la house, le jump… » Y a-t-il des genres qu’ils ne jouent pas ? « Chez nous, vous n’entendrez pas de rock, car le cœur n’y est pas. »

Pionnier en DAB+

DAB+

Ces derniers mois, DPG Media a lancé une série de nouveaux canaux DAB+. À l'heure où TOPradio intègre le portefeuille de DPG Media, le compteur affiche 10 chaînes DAB+ en régie, y compris les canaux DAB+ de DPG Media. Cependant, TOPradio aussi croit dur comme fer en la radio digitale. En 2014, elle a été la première radio en Belgique à signer pour un canal DAB+. Elle est allé chercher son inspiration à l’étranger. « Nous avons suivi les évolutions à la trace : cela faisait quelque temps déjà que l’on trempait  dedans en Angleterre et en Allemagne et l’Italie et les Pays-Bas ont rapidement suivi. Nous ne voulions dès lors pas prendre de retard. Quand Norkring nous a fait sa proposition, nous nous sommes donc lancés. »

Les avantages qu’a apportés ce choix ? « À cette époque, nous étions dispersés sur plusieurs chaînes FM et il était difficile de nous capter à Bruxelles. Avec DAB+, nous avons mis fin à ces problèmes. » Selon Bruno, il y a toutefois encore beaucoup de pain sur la planche autour de la promotion du DAB+. « On le retrouve déjà dans un tiers des nouvelles voitures. Beaucoup de gens l’ont donc déjà, mais ils ne le savent même pas. » Pourtant, les avantages de la radio digitale ne sont pas des moindres : il y a moins de risques de brouillage qu’en FM, il y a encore pas mal de place sur la bande et le signal audio peut être accompagné d’infos visuelles. Le fait que TOPradio opte avec tant de détermination pour le DAB+ est reflété dans le comportement d’écoute de ses fans fidèles. « Notre propre étude DPG révèle qu’aujourd’hui déjà, un quart de l’écoute de TOPradio dans la voiture se fait via DAB+. Cependant, à la maison aussi 20 % des auditeurs de TOPradio passent déjà par le digital. C’est plutôt frappant, mais c’est logique au sein du profil mesuré des auditeurs », dit Steve Van den Audenaerde à ce propos. Bref, il est caractéristique tant de DPG Media que de TOPradio d’être innovant sur le plan digital. « Tant au sein du département radio que de la régie de DPG Media, la numérisation croissante n’est pas perçue comme une menace, mais comme un défi. Chaque jour, l’innovation et l’anticipation sont les mots-clés dans chacune de nos actions chez TOPradio aussi », conclut Bruno Heyndrickx.

À partir du 2eme septembre et pour toute campagne à partir de cette date, TOPradio pourra  être acheté via DPG Media. Pour les émissions jusqu’en décembre, TOPradio sera proposé dans une formule d’introduction attrayante.

Share this on